Poisson d’avril !


Alors prêts à vous faire épingler un poisson d’avril dans le dos ?!!!

Mais au fait, d’où vient cette tradition ?

Les origines de la tradition du poisson d’avril restent obscures. Parmi les diverses légendes autour de ce jour, en voici deux (la première serait apparemment la plus vraisemblable, tandis que la deuxième nous a amusé) :

Le nouvel an : pas toujours au 1er janvier !

Poisson d'avril !

Poisson d’avril !

Jusqu’en 1564, la nouvelle année commençait à des dates différentes selon les régions de France : le 25 décembre, le 1er mars, le 25 mars, ou encore le 1er avril. Des cadeaux, le plus souvent alimentaires, étaient offerts pour la célébrer. Concernant le 1er avril, comme cette fête suivait la période du Carême (pendant laquelle il était notamment interdit de manger de la viande). Les gens s’offraient donc plutôt du poisson.

Le 9 août 1564, par l’Edit de Roussillon, le roi de France, Charles IX, a décidé d’uniformiser l’année pour la faire débuter le 1er janvier dans l’ensemble de la France. Du coup, les cadeaux ont désormais été offerts ce jour-là. Cependant, peut-être pour semer le doute sur la date réelle de la nouvelle année ou parce qu’il y avait quelques inconditionnels, certains continuaient à offrir des cadeaux le 1er avril.

Progressivement, ces présents hors contexte se sont transformés en faux cadeaux pour rigoler. C’est ainsi que les vrais poissons, offerts le 1er avril (anciennement jour du nouvel an), ont laissés leur place à des faux poissons, offerts comme une blague ce même jour qui n’avait plus de réelle signification.

Une autre occasion pour rire :

L’une des autres légendes serait issue du monde de la pêche. En effet, suivant les pays, l’ouverture ou la suspension de la saison de la pêchepecheurs était fixée le 1er avril. Du coup, ce jour, les pêcheurs revenaient soit avec énormément de poissons du fait de l’abondance le jour de l’ouverture, soit bredouilles à cause de l’insuffisance le jour de la fermeture.  Ainsi, pour se moquer gentiment d’eux, leur entourage leurs offrait un vrai hareng. Certains même en jetaient dans la rivière, sous les yeux des pêcheurs, en leurs criant : « Poisson d’avril ! ». La tradition a progressivement évolué : ces harengs se sont retrouvés furtivement accrochés dans le dos des pêcheurs. Ayant à l’époque des vêtements lâches, ils ne s’en apercevaient pas, donc au fil de la journée, les poissons devenaient de plus en plus poisseux avec une odeur nauséabonde.

Heureusement, la coutume a encore évolué depuis !

La tradition du poisson d’avril s’étendant aujourd’hui à toutes sortes de blagues, dans le jardin également il est possible de préparer un poisson d’avril : par exemple en accrochant des oranges dans un pommier.

Autrement, si vous souhaitez tout simplement jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 1er au 7 avril), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour :

La Lune est ascendante durant l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux semis.

Vendredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de semer des courgettes et des tomates en terrine. Cette technique consiste à semer des graines de plantes fragiles dans un contenant plutôt plat exposé à la chaleur et en surveillant régulièrement l’ensemble pour assurer la germination des graines.

Samedi et dimanche, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Terre ». C’est le moment, par exemple, de semer des navets, des radis et des betteraves.

Lundi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de semer des annuelles, telles que des cosmos, des capucines, ou des nigelles.

Mardi est le jour d’un nœud lunaire descendant, il ne faut donc pas jardiner. Si malgré tout, vous ne souhaitez pas rester sans rien réaliser au jardin, vous pouvez récupérer les escargots près des plantes fragiles pour les éloigner en leurs offrant un gîte davantage à votre goût.

Mercredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de semer la pelouse. Il est aussi possible, par exemple, de retirer les cloches sur les plantes qui entrent en végétation.

Jeudi, la Lune est à son périgée, il ne faut donc pas jardiner. Mais encore une fois, si l’envie vous démange de réaliser des travaux au jardin, il est possible, par exemple, de nettoyer les dalles de la terrasse pour qu’elle soit prête à accueillir à nouveau le salon de jardin.

Alors surveillez bien vos arrières et bon jardinage !

Sophie

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.