Petite histoire sur l’évolution des plantes


La Terre est née il y a environ 4,5 milliards d’années, puis pendant un milliard d’années la vie est née petit à petit dans les océans, à commencer par les premiers systèmes moléculaires (sucres, acides aminés, bases azotées). Durant cette période, apparaît l’ADN, molécule qui sait se reproduire elle-même et stocker l’information sur son environnement et les façons de s’y adapter.

Les précurseurs des végétaux sont les cyanobactéries, improprement appelées algues bleues et vivant en anaérobiose au fond des océans. Un milliard et demi d’années plus tard, apparaissent les diatomées qui font de la photosynthèse et dont certaines s’approchent des côtes. Avec l’amélioration de la photosynthèse, les algues vertes apparaissent.

Il y a 400 millions d’années, l’enrichissement en oxygène et l’appauvrissement en dioxyde de carbone de l’atmosphère permet le passage de la vie anaérobie à la vie aérobie. Des végétaux ressemblant à des mousses commencent alors à coloniser les berges. Puis, des espèces proches des fougères et des prêles se développent dans les zones humides.

Cent millions d’années plus tard, apparaissent les Phanérogames Gymnospermes, premiers végétaux à coloniser des milieux plus secs. Le Ginkgo biloba est la seule de ces premières plantes à ovules à avoir survécu.

 

plantes ginkgo biloba Gymnosperme

 

Au carbonifère (- 359 millions d’années à – 299 millions d’années), de plus en plus de plantes apparaissent, dont les fougères et les prêles géantes cohabitant avec les Gymnospermes. Parmi ces derniers, les conifères prennent le pas sur les Ginkgo biloba car contrairement aux Ginkgo biloba dont l’ovule fécondé germe immédiatement, les conifères inventent la graine : celle-ci attend les conditions optimales à son développement pour germer.

Il y a 100 millions d’années, les Phanérogames Angiospermes apparaissent : leurs ovules sont enfermés dans un ovaire. Après fécondation, l’ovule se transforme en graine, tandis que l’ovaire se transforme en fruit. Les Angiospermes se parent de fleurs aux formes, couleurs, nectars et parfums attirants afin de séduire les insectes. C’est ainsi que de nombreux Gymnospermes disparaissent au profit des Angiospermes.

Ainsi, les végétaux sont apparus et ont eu le temps de longuement évoluer, bien avant les premiers hominidés, qui eux ne datent que de – 7 millions d’années, et Homo sapiens, dont nous sommes issus et qui est né il y a seulement 200 000 ans environ.

De nos jours, il existe des représentants de presque toutes les formes de vie, des bactéries les moins évoluées jusqu’aux plantes les plus sophistiquées.

 

 

Et si ces explications vous ont donné envie de jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 08 au 16 février), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour : la Lune est descendante l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux plantations.

Mercredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de planter des renoncules.

Jeudi et vendredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de diviser la rhubarbe.

Samedi est le jour d’un nœud lunaire ascendant, il ne faut donc pas jardiner.

Dimanche, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de planter des arbres fruitiers.

De lundi à jeudi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Terre ». C’est le moment, par exemple, de planter des échalotes.

 

Alors bon jardinage !

 

Sophie

 

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *