Une plante comestible des pieds à la tête !


Une plante comestible des pieds à la tête ? Eh oui, ça existe !

Mauve sylvestre le pas de côté

Mauve sylvestre

Par exemple, la mauve sylvestre (Malva sylvestris), appelée également grande mauve, de la famille des Malvacées, se consomme dans sa totalité ! Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Les feuilles se récoltent au printemps et en été, tandis que les fleurs et les fruits se récoltent en été. Les feuilles, les fleurs et la racine sont mucilagineuses (gélatineuses).

Mais de quelle manière consommer les différentes parties de la mauve ?

• Ses feuilles et ses tiges se consomment crues ou cuites : crues, les feuilles nouvelles, tendres et douces, sont utilisées en salade. Cuites, elles sont utilisées en soupe (appelée « fondue végétale »), en bouillon, en gratin, en tarte, en omelette, en beignets, grillées à la poêle, ou de la même manière que les épinards.
• Ses pétales de fleurs, au goût très doux, se consomment crus, par exemple en salade ou en dessert. Les fleurs peuvent aussi être utilisées cuites en sirop.
• Ses boutons floraux remplacent les petits pois.
• Ses fruits, d’une texture croquante, se consomment crus, par exemple en salade, ou comme des câpres. Cueillis avant maturité, ils ont une saveur douce au goût de noisette fraîche.
• Sa grande racine pivotante se consomme cuite : en bouillon, ou encore elle peut remplacer le blanc d’œuf comme liant, par exemple dans la confection des meringues.

La racine de sa cousine, la guimauve (Malva officinalis), était utilisées autrefois pour réaliser les confiseries du même nom.

Et le petit plus : la mauve est également médicinale ! Elle a des propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires utiles pour le traitement de nombreuses infections, telles que celles de la peau ou de l’ensemble de l’organisme. Par exemple, les feuilles et les racines de la mauve peuvent être consommées en infusion pour soulager les petits troubles digestifs, ainsi que la toux sèche. La mauve peut aussi être utilisée en infusion avec d’autres plantes, telles que le bouillon blanc, le coquelicot, la guimauve, le pied-de-chat, le tussilage et la violette odorante. Cette infusion combat de nombreux troubles respiratoires, comme les angines ou les bronchites. La mauve permet aussi de drainer les intestins, grâce à ses feuilles et ses fleurs qui sont laxatives, contenant beaucoup de mucilage. Elle a des propriétés anti radicaux libres. Enfin, elle est très riche en vitamine A, en calcium, en fer et ses feuilles sont riches en protéines.

Et si cette plante comestible dans sa totalité vous a donné envie de jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 13 au 19 août), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour :

la Lune est descendante samedi, c’est donc la période favorable aux plantations. Elle est ascendante de dimanche à vendredi, c’est donc la période favorable aux semis.
Samedi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de tailler la lavande.
De dimanche à mardi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de récolter tous les fruits mûrs, tels que des groseilles, des cassis, ou encore des framboises.
Mercredi et jeudi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Terre ». C’est le moment, par exemple, de semer des navets et des carottes d’hiver.
Vendredi est le jour d’un nœud lunaire descendant, il ne faut donc pas jardiner.

Alors bon appétit et bon jardinage !

Sophie

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.