Petit conseil de lecture


En l’hommage à Bill Mollison, décédé samedi 24 septembre 2016, nous vous proposons de lire un de ses ouvrages phares de la permaculture qu’il a co-écrit avec David Holmgren : « Perma-culture 1 ». Pour nous, c’est un livre qui fait vraiment parti des ouvrages de référence à avoir absolument dans sa bibliothèque. Les deux fondateurs de la permaculture ont décidé d’écrire ce livre, en 1978, afin d’expliquer ce concept et la manière de le mettre en place. Trois ans plus tard, le livre a reçu le prix Nobel alternatif. En voici un petit résumé dans les lignes qui suivent.

Bill Mollison permaculture

Bill Mollison

Ce livre présente les origines et les évolutions de l’agriculture, ainsi que son avenir dont une solution pourrait être la permaculture. Tout au long de la lecture, une définition précise de la permaculture et une méthode d’aménagement sous ce concept sont détaillées, précisant qu’il est possible de produire une grande variété d’aliments, aussi bien dans un jardinet que dans une véritable exploitation agricole. Ce livre explique comment la permaculture peut être un système de planification permettant la mise en place et la gestion d’un système agricole durable, productif, non polluant et autosuffisant en énergie.

 

David Holmgren permaculture

David Holmgren

Au fil des pages, il permet de comprendre que la permaculture est un support de vie complet pour l’Homme, permettant à l’ensemble des communautés humaines de développer une agriculture durable basée sur les plantes pérennes, non dépendante de source d’énergie extérieure, et fournissant tout ce dont un peuple a besoin pour vivre sainement et sereinement. Les animaux et les champignons ne sont pas oubliés non plus, faisant partie intégrante de ce système holistique et résilient. Enfin, la permaculture urbaine est présentée dans un dernier chapitre.

Et qui dit « Perma-culture 1 » dit « Perma-culture 2 » ! Donc si le premier livre vous a intéressé, ne vous arrêtez pas à celui-ci, lisez aussi le deuxième, écrit uniquement par Bill Mollison et qui est tout aussi passionnant : il fournit un important complément de précieux conseils. Grâce à ces deux livres très complets, vous pouvez vous lancer dans un système permaculturel sur votre terrain pour tendre le plus possible vers l’autonomie !

 

Et si cette lecture vous a donné l’envie de jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 1er au 5 octobre), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour : la Lune est descendante l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux plantations.

De samedi à lundi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Terre ». C’est le moment, par exemple, de récolter les topinambours.

Mardi, la Lune est à son apogée, il ne faut donc pas jardiner.

Mercredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de planter des bisannuelles, comme des pensées, des primevères, ou des myosotis.

Alors bon jardinage !

Sophie et Guillaume

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *