S’inspirer de la nature


Vous souhaitez aménager votre jardin ou le repenser différemment ? Lors de la phase de conception, vous pouvez vous inspirer des modèles de la nature pour créer votre propre dessin. En permaculture, le terme anglais « pattern » est également souvent employé pour désigner un modèle.

Un pattern se définit comme un ensemble formé par des éléments qui se répètent ou se correspondent. La nature présente de nombreux modèles, lui permettant de résoudre efficacement les problèmes. Elle utilise ces modèles pour déplacer, collecter et disperser la matière et l’énergie. Nous aussi, nous pouvons utiliser ces patterns naturels pour résoudre des problèmes. Cependant, nous devons choisir le modèle adéquat suivant notre projet, autrement il risque de se produire l’inverse : engendrer plus de complications que de solutions.

Voici quelques exemples de patterns :

  • Une coquille d’escargot, en pattern de spirale, pour y planter des aromatiques (les vivaces au centre et les annuelles à la périphérie pour faciliter l’entretien) ;
  • Les nervures d’une feuille d’arbre, en pattern de fractale, pour réaliser des chemins ;
  • Les alvéoles des rayons d’une ruche, en pattern de grille, pour placer les plantes en quinconce permettant d’en mettre davantage sur le même espace.

Et si vous souhaitez continuer à jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 3 au 9 septembre), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour :

la Lune est descendante l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux plantations.

De samedi à lundi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Terre ». C’est le moment, par exemple, de récolter les raiforts.

Mardi, la Lune est à son apogée, il ne faut donc pas jardiner.

Mercredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de planter les bulbes de printemps.

Jeudi et vendredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de pincer la tête des choux de Bruxelles.

Alors bon jardinage !

Sophie

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *