Bonne fête à toutes les mamans !


Pour ceux qui se demandent quelle fleur est l’emblème de la fête des Mères, voici la réponse : l’œillet.

Oeillets

Œillets

Vers 1870, lors de la guerre civile des Etats-Unis, Julia Ward Howe demande à toutes les femmes de s’allier contre la guerre et propose d’officialiser une journée des mères pour la paix. Ce n’est qu’Anna Jarvis, vers 1908, qui réussit à convaincre de célébrer la fête des Mères. Ce jour-là, elle fait distribuer des œillets à l’ensemble des mères de sa ville. C’est parce que c’était la préférée de sa mère, décédée quelques années auparavant, qu’elle a choisi spécifiquement cette fleur en son honneur. Ainsi, porté par les enfants, l’œillet est devenu l’emblème de la fête des Mères. Un œillet de couleur rouge foncé exprime l’amour et l’attachement profond à sa mère.

Alors comment cultiver des œillets afin d’obtenir de belles fleurs pour ce jour crucial ?

Il est possible d’acheter des œillets (Dianthus) dans les jardineries. Ils sont généralement conditionnés en godet, mais il est aussi possible de les prendre en semis. Il existe de nombreuses variétés d’œillets : annuels, bisannuels et vivaces.

Les œillets annuels peuvent être semés en février-mars, dans un abri chaud, et mis en place en avril-mai. Les espèces bisannuelles et vivaces, quant à elles, peuvent être semées d’avril à juin et mises en place de préférence en automne, mais c’est aussi possible au printemps.

Quelles que soient les variétés d’œillets, elles peuvent être plantées aussi bien en pleine terre qu’en pot, en respectant les périodes de plantation selon les espèces. Il est conseillé de faire tremper les godets dans l’eau avant de les planter. Les œillets apprécient une exposition ensoleillée ou légèrement ombragée et un sol ordinaire, plutôt calcaire et bien drainé, même sec. Il est recommandé de mettre chaque plant dans un trou deux fois plus large et profond que la motte. Ensuite, il suffit de reboucher le trou, de tasser et d’arroser en pluie fine. Pour les variétés vivaces, il faut respecter un écartement de 20 à 25 cm entre chaque plant.

Enfin, il est préconisé de les arroser une fois par semaine, en laissant la terre sécher entre deux arrosages. Pour stimuler la floraison, qui intervient d’avril à septembre, il suffit juste de retirer les fleurs fanées au fur et à mesure. Les tiges des œillets vivaces doivent être rabattues avant l’hiver et il est conseillé de pailler les pieds des œillets pour les protéger des gelées.

Une fois un plant d’œillet acquis, il est facile de le multiplier pour en obtenir davantage : par marcottage, bouturage, ou division, à l’automne.

œillet

œillet deltoïde

Le petit plus de ces œillets, c’est que pour quatre de leurs variétés les pétales se mangent ! Il s’agit de l’œillet deltoïde (Dianthus deltoïde), l’œillet de Chine

(Dianthus chinensis), l’œillet mignardise (Dianthus plumarius) et l’œillet commun, encore appelé œillet de fleuriste (Dianthus caryophyllus). Les quatre ont une légère saveur de muscade. Alors pourquoi s’en priver?!!! Par contre, bien entendu, il ne faut consommer que ses propres œillets, pour lesquels nous sommes sûrs qu’aucun pesticide ne les a atteint.

Et si vous souhaitez continuer à jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 29 mai au 2 juin), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour :

La Lune est ascendante l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux semis.

Dimanche, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de guider les pousses de passiflore sur un support.

Lundi est le jour d’un nœud lunaire descendant, il ne faut donc pas jardiner. Si malgré tout, vous ne souhaitez pas rester sans rien réaliser au jardin, vous pouvez faire une création en mosaïque sur vos pots en terre cuite.

De mardi à jeudi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de semer des blettes mardi, de la chicorée mercredi et de la laitue romaine jeudi.

Alors que les mamans profitent bien de leur journée et bon jardinage !

Sophie

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.