Le jambon du jardinier


Certaines plantes sont dotées d’un nom insolite, telles que le « Jambon du jardinier ». Légume ancien, l’onagre bisannuelle (Oenothera biennis) est appelée « Jambon du jardinier » dû principalement à la couleur rose de sa racine à la cuisson. Apparemment, certaines personnes lui trouvent même un véritable arrière-goût de jambon fumé ! Eh oui, l’imagination…!!!

jambon du jardinier Oenothera biennis onagre bisannuelle

Le jambon du jardinier

Une plante comestible :

Outre la jeune racine, au goût sucré le premier printemps, pouvant être consommée crue (après l’avoir pelée) ou cuite (bouillie dans deux eaux, gratinée, en friture, en escalope, en soupe, en ragoût, en sauce, en mousseline, broyée en smoothie, confite dans un sirop de sucre, etc.), les jeunes tiges, les feuilles, les pétales de fleur, les jeunes fruits verts, les bourgeons et les graines sont également comestibles.
Les jeunes feuilles, juteuses et tendres, et les jeunes tiges peuvent être ajoutées crues dans les salades, ou en condiment. Les feuilles un peu plus matures peuvent être consommées bouillies dans deux eaux, cuites à la vapeur, ou à la poêle. Par contre, les feuilles rouges ne sont pas consommables.
Les pétales de fleur sont utilisés en garniture dans les salades et les marinades, ou se mangent également en beignets.
Les jeunes fruits verts sont consommés bouillis.
Les graines peuvent être utilisées dans la pâtisserie. Les graines broyées, crues ou cuites, sont ajoutées dans les soupes, le pain, ou dans les garnitures pour remplacer le poivre ou le pavot.

Alors comment cultiver le jambon du jardinier ?

Appartenant à la famille des Onagracées, cette plante demande une exposition très ensoleillée, un sol calcaire ou sableux, bien drainé et des faibles besoins en eau. Elle est résistante à la sécheresse et se reproduit d’elle-même (semis spontané), sans soin particulier. Un sol pauvre favorisera même la floraison aux dépens du feuillage.
De croissance rapide, elle peut avoir une hauteur de 0,80 à 1,50 mètres. De juin à octobre, ses grosses fleurs jaune clair s’épanouissent à la tombée de la nuit, d’où l’un de ses autres noms : « Primevère du soir ». Elle exhale un agréable parfum embaumant, attire les papillons de nuit et fane le lendemain matin.

Et si vous souhaitez continuer à jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 28 août au 2 septembre), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour :

La Lune est descendante l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux plantations.
Dimanche, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de planter des pivoines.
Lundi et mardi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de repiquer les laitues d’automne.
Mercredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de couper les cannes de framboisiers qui ont séché.
Jeudi est le jour d’un nœud lunaire ascendant, il ne faut donc pas jardiner.
Vendredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de commencer à tailler les pêchers et abricotiers dont la récolte est terminée.

Alors bon jardinage !

Sophie

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.