Halloween


Ah nous y voilà : Halloween et tous ses déguisements, bonbons, citrouilles et décorations plus horribles les unes que les autres ! Alors d’où vient la tradition d’Halloween ? Les origines d’Halloween :

A son origine, c’est une fête celtique (la fête de Samain), célébrée en Irlande et en Écosse. Elle n’est apportée aux États-Unis qu’au 19ème siècle par les immigrés irlandais. Il y a plus de 2500 ans, le calendrier celte s’achevait à la fin du mois d’octobre, une nuit de pleine lune. Cette dernière nuit de l’année était celle du Dieu de la Mort (Samain). En effet, les Celtes pensaient que, durant la nuit de Samain, les frontières entre le monde des morts et celui des vivants étaient ouvertes et que les esprits profitaient des nuits d’octobre qui se rallongent pour rendre visite aux vivants. Parmi divers rituels pour éviter que les fantômes ne viennent, les celtes revêtaient des déguisements monstrueux et se réunissaient pour faire peur aux esprits et les chasser.

Le navet pour symbole :

A l’origine, le symbole d’Halloween n’était pas une citrouille, mais un navet. La tradition de ce légume serait issue de la légende de « Jack à la lanterne », personnage ivrogne et paresseux qui osa défier le diable en lui faisant des farces. Ainsi, à sa mort, le 31 octobre, Jack n’a pu accéder ni au paradis ni à l’enfer, donc il a été condamné à errer éternellement dans l’obscurité en s’éclairant avec une lanterne. Celle-ci était constituée d’un navet que Jack était en train de manger au moment de mourir et d’une bougie qu’il a ensuite mis à l’intérieur du légume pour ne pas que le vent l’éteigne.  Tous les ans, il réapparaît le jour de sa mort, à Halloween, avec cette lanterne. C’est aux Etats-Unis que le navet a été progressivement remplacé par la citrouille, légume arrivant à maturité à cette période et davantage volumineux donc plus facile à sculpter.

halloween citrouille

Citrouille sculptée

Alors comment obtenir une belle citrouille pour la sculpter le jour d’Halloween ?

De la famille des cucurbitacées, la citrouille (Cucurbita pepo) se sème à partir de fin mai-début juin, lorsque le sol est bien réchauffé. Il est conseillé de la semer dans un sol bien drainé, l’idéal étant un sol sablonneux, et exposée au plein soleil. Il vaut mieux éviter les zones exposées aux gelées tardives de printemps ou précoces d’automne. Les graines de citrouilles doivent être enfouies à 3 cm environ de profondeur dans un sol déjà humidifié et à environ 2 à 3 mètres de distances les unes des autres (le surpeuplement entraîne la production de citrouilles plus petites), sans mauvaises herbes. Ensuite, il faut les arroser régulièrement durant la saison chaude, en évitant d’arroser les feuilles. Par contre, il ne s’agit pas non plus de les arroser avec excès pour ne pas entraîner la pourriture des citrouilles et des maladies foliaires. Les citrouilles se récoltent, entre septembre et décembre, lorsqu’elles sont orange et que les feuilles ont jauni. Elles se conservent plusieurs mois dans une atmosphère moyennement humide et aux environs de 10 à 13 °C.

Il n’est pas nécessaire de tailler les plants de citrouilles car le nombre de légumes produits est naturellement limité. Cependant, pour éviter l’extension trop importante des variétés rampantes, de juin à septembre, lorsqu’ils ont environ 8 feuilles, il est possible de rabattre de moitié les rameaux latéraux ne portant pas de fruits. Par contre, il ne faut pas rabattre les rameaux fructifères car la taille des citrouilles s’en trouverait affectée.

Prévenir les maladies :

Les citrouilles sont, dans l’ensemble, peu sujettes aux maladies, mis à part le mildiou et l’oïdium. Par contre, elles peuvent être attaquées par des insectes ravageurs comme la chrysomèle et les pucerons.

citrouille potager Le mildiou est une maladie cryptogamique due à diverses espèces de champignons parasites microscopiques. La succession de périodes humides et assez chaudes, à caractère orageux, entraînant un taux d’humidité de l’air très important, et des températures comprises entre 10 et 25 °C, favorisent l’apparition du mildiou. Une fois la maladie présente, elle peut se généraliser rapidement et totalement détruire la végétation atteinte en quelques jours. Une bonne circulation d’air et un arrosage maîtrisé aideront à prévenir l’apparition du mildiou. Le purin d’orties et la décoction d’ail ont également un effet préventif. A l’apparition des premiers signes de la maladie, il vaut mieux supprimer et brûler les parties de plantes touchées, voire les plantes entières si elles sont totalement atteintes.

L’oïdium est aussi une maladie cryptogamique due à diverses espèces de champignons parasites microscopiques. De fortes rosées la nuit associées à un temps chaud et sec dans la journée favorisent son apparition et son développement. Il se définit sous la forme d’un feutrage blanc à la surface supérieure des feuilles, les faisant faner prématurément avant la maturité des citrouilles. Lorsque l’oïdium apparaît, il faut rapidement agir, avant que les champignons ne s’étendent sur l’ensemble des cultures. Pour éviter l’oïdium, lors de la saison chaude, il est conseillé d’arroser plutôt en début de matinée, sans arroser le feuillage. Le purin d’ortie et la décoction de prêle  ont également un effet préventif. A l’apparition des premiers signes de la maladie, il vaut mieux supprimer et brûler les parties de plantes touchées, voire les plantes entières si elles sont totalement atteintes.

Astuce : les citrouilles prospérant à la chaleur et affectionnant une terre riche et humide, une petite astuce consiste à mettre des graines de citrouille directement dans le compost. Elles s’y développeront généreusement !

citrouille permacultureEt si vous souhaitez continuer à jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 31 octobre au 3 novembre), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour : la Lune est descendante l’ensemble de ces jours, c’est donc la période favorable aux plantations.

Lundi, la Lune est à son apogée, il ne faut donc pas jardiner.

Mardi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de tailler les rosiers arbustifs.

Mercredi et jeudi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de planter des endives pour les forcer.

Alors bonne fête d’Halloween et bon jardinage !

Sophie

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *