Bonne Année !


Le bureau d’études Le Pas de côté vous présente ses meilleurs vœux pour 2017 !

arbre le pas de côté meilleurs voeux

Mais d’où viennent toutes les coutumes du réveillon de la Nouvelle Année ?

S’agissant des belles tenues, la tradition veut que chacun porte au moins un habit neuf le premier jour de l’année.

Les huîtres sont consommées depuis l’Antiquité. Quant au foie gras, les pharaons et les Romains gavaient des oies avec des figues. Le caviar était adoré par Gengis Khan, Rabelais et Shakespeare. Le pain d’épices a été importé lors des Croisades.

A l’époque des Druides, le gui avait des vertus magiques, comme celles de guérir certaines maladies ou bien d’immuniser contre le poison.

De nos jours, la coutume du gui est d’origine anglaise : l’usage voudrait qu’à minuit on donne autant de baisers que de baies de gui comptées sur le bouquet accroché au plafond du salon ou au-dessus de la porte d’entrée. De plus, lorsque des ennemis se rencontraient sous le gui dans la forêt, ils devaient déposer leurs armes et observer une trêve jusqu’au lendemain. C’est de là que proviendrait, paraît-il, cette ancienne coutume de suspendre une boule de gui au plafond et d’y échanger un baiser en signe d’amitié et de bienveillance.

Une autre version raconte cependant que cette coutume, fort répandue chez les anglo-saxons, était rattachée à la légende de Freya, déesse de l’amour, de la beauté et de la fécondité. Selon la légende, un homme devait embrasser toute jeune fille qui, sans s’en rendre compte, se trouvait par hasard sous une gerbe de gui suspendue au plafond.

Pendant les douze coups de minuit, on doit être de bonne humeur pour l’être toute l’année et surtout ne pas proférer de mauvaises paroles. Pour que l’année soit bonne, la première personne vue doit être de sexe différent. S’il s’agit d’un ennemi de la famille, l’année sera mauvaise. Ce doit être l’homme qui doit souhaiter le premier la bonne année car il est de mauvaise augure que ce soit la femme qui la souhaite en premier.

 

Et si dans vos bonnes résolutions de cette année vous avez prévu de jardiner, voici justement le calendrier lunaire des jours à venir (du 5 au 15 janvier), accompagné d’un exemple de travaux à réaliser au jardin chaque jour : la Lune est ascendante jusqu’à mardi, c’est donc la période favorable aux semis et elle est descendante à partir de mercredi.

De jeudi à samedi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de récolter la mâche.

Dimanche, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de semer des fèves.

Lundi et mardi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Terre ». C’est le moment, par exemple, de semer des carottes.

Mercredi et jeudi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Air ». C’est le moment, par exemple, de planter des rosiers à racines nues.

Vendredi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Eau ». C’est le moment, par exemple, de replanter le sapin de Noël s’il a été acheté avec racines.

Samedi, la Lune passe devant les constellations liées à l’élément « Feu ». C’est le moment, par exemple, de planter des arbres fruitiers.

Dimanche est le jour d’un nœud lunaire, il ne faut donc pas jardiner.

 

Alors bon jardinage !

 

Sophie et Guillaume

 

PS : Et pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la question de jardiner avec la Lune, un article y est justement consacré : Et si vous jardiniez avec la Lune ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *