Quelles sont les différences entre la permaculture et la biodynamie ? 2


Permaculture, agroécologie, biodynamie… entre tous ces différents mouvements, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Il y a quelque temps, nous avons pu nous pencher sur les différences entre l’agriculture biologique et l’agriculture raisonnée. Nous avons aussi étudié celles entre la permaculture et l’agroécologie . Découvrons maintenant les différences et similitudes entre la permaculture et la biodynamie.

 

La biodynamie :

ortie biodynamie

l’ortie, utilisée en biodynamie

Créée par Rudolf Steiner en 1924, la biodynamie invite à observer sa ferme comme un organisme vivant. Il s’agit pour lui d’un «organisme agricole» dont il faut maximiser l’autonomie.
L’un de ses principes est de limiter les entrants. Parfois confondue avec l’agriculture biologique, la biodynamie se différencie par la prise en compte d’énergies cosmiques qui influencerait les cultures. Là où certains tiennent compte de l’influence lunaire, la biodynamie prend en compte d’autres planètes, et les configurations zodiacales.
La biodynamie s’appuie également sur la préparation et l’utilisation de préparations à base de matières naturelles (ortie, pissenlit, bouse, corne, etc.).
En France, les exploitations en biodynamie sont certifiées par l’organisme Demeter.

 

La permaculture :

Nous avons déjà pu voir ensemble que la permaculture était davantage une technique de conception. Elle s’appuie sur des éthiques, des principes et des techniques. Comme d’autres courants, la permaculture invite à ne pas produire de déchets, à maximiser l’autonomie, etc.
Une première grande différence tient dans le principe du zoning. Le zoning est la définition de l’espace en différentes zones, en tenant compte de leurs emplacements, de leurs fonctions, et de leurs spécificités.
Ensuite, la conception en permaculture est orientée par les buts définis au préalable, devant être spécifiques, mesurables, acceptés, réalistes et temporels. Autrement dit, ils doivent être «smart».
La permaculture vous invite à prendre soin de votre exploitation et à être attentif aux plantes, à leurs interactions, etc. mais ne se base pas sur les positions planétaires.

Nous voyons donc que la biodynamie et la permaculture sont deux choses différentes, mais que vous pouvez combiner si vous le souhaitez.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Quelles sont les différences entre la permaculture et la biodynamie ?

  • olivier

    J’aie réellement du mal à comprendre ce que signifie « combinez les deux »,
    je suis actuellement étudiant en agriculture bio,
    – d’une part donc la Biodynamie émane de Rudolf Steiner mais qui conduit aussi aux anthroposophes, et l’anthroposophie est à classé au même titre qu’une secte, d’autres part il y est question de relations de l’ordre de la magie et de faits non expliqué….
    ce qui en agriculture je vous le conçois l’expérience de faits réalisé à son importance certes
    – alors que à la différence, la permaculture se base sur des relations bien définissable, si je prends un maître de la chose Masanobu Fukuoka, qui fût d’abord un scientifique qui changea radicalement sa vie, son expérience se base bien que sur une grande simplicité de la chose, sur des faits concrets, vérifiés, mais tout à fait définissable. Naturelle mais du domaine de la logique. Une chose contrairement à la biodynamie qui est explicable à contrario.

    Hors donc actuellement comme je le disais étant sur une étude en agri-bio, je me pose bien des questions, déjà certes l’on est censé ce respecter les uns les autres, mais de là à ne pas pouvoir faire de prévenances des uns envers les autres, je trouve qu’il y a de l’abus sur ce côté mièvre des choses.
    Il faut ajouter je pense toute une liste de ce qui est de Rudolf Steiner, des anthroposophes, de la NEF et du label Démeter, dont je vais laisser le lecteur découvrir de par lui même, mais pour ma part mon choix est vite fait en ce qui concerne la biodynamie et de ce qui n’est pas démontrable techniquement à défaut de pas employer le mot scientifiquement, mot si peu soucieux des évidences de certains que trop bien accepté la société, hélas….
    D’autant plus que les enseignants si ce n’est un léger côté plaisantin ne mettent pas vraiment les points sur les i au niveau des obscurantismes.

    • Sophie NICOLAS

      Bonjour Olivier,

      La permaculture et la biodynamie se rapprochent par le fait que les deux concepts invitent à observer son lieu de vie comme un ensemble d’éléments vivants en étroite collaboration. Là où la permaculture est un mode de vie beaucoup plus concret et terre à terre, la biodynamie est un ensemble de techniques relevant davantage du cosmique. Bien qu’étant totalement différentes, il est cependant possible de combiner les deux, la biodynamie n’étant qu’un ensemble de techniques parmi tant d’autres que l’on peut éventuellement utiliser en permaculture. Par exemple, lorsque l’on utilise des préparations à base de matières naturelles, telles que de la corne de vache, cette préparation relève de la biodynamie.